Accueil : Actualités / Opérations

Une étude du SDIS du Nord sur les tuyaux en écheveaux

Quatre officiers du SDIS du Nord ont publié une étude mesurant l’impact physiologique chez un binôme d’attaque sapeurs-pompiers de la méthode des tuyaux en écheveaux, par comparaison avec la méthode traditionnelle des tuyaux en couronne.


L’Infirmière Lieutenante Hélène Dehaut, l’Infirmier Capitaine Sébastien Duseau, le Capitaine Olivier Omont et le Capitaine Antoine Savey ont publié au mois de mars une Étude prospective comparative de l’utilisation des tuyaux en écheveaux versus tuyaux en couronne en terme d’impact physiologique chez un binôme d’attaque (BAT) sapeurs-pompiers au SDIS 59.


Cette étude a été réalisée durant l’automne 2018 avec la participation des agents des CIS   Douai et Lille Bouvines et du Pôle Santé et de Secours Médical (PSSM) du SDIS du Nord.


Un binôme d'attaque lors de la conduite de l'étude sur les tuyaux en échveaux, en octobre 2018


Elle visait à mesurer l’impact physiologique de l’établissement des tuyaux en comparant la méthode "classique" des tuyaux en couronne avec la méthode alternative des tuyaux en écheveaux, qui se diffuse depuis 2008 en France.


60 sapeurs-pompiers nt été analysés, soit 30 binômes d’attaque. Chaque binôme a participé aux 2 manœuvres avec un temps de repos observé avant chaque passage.


L’étude conclut que les tuyaux en écheveaux permettent une meilleure répartition de la charge physiologique impactant le binôme d’attaque engagé, en comparaison des tuyaux en couronne.


Cette étude a été publiée le 7 mars 2019 sur le PNRS de l’ENSOSP.


Vous pouvez également la consulter ci-dessous.